Accueil
La paroisse
Les actualités
Célébrer et Prier
Activités
Au service de la Liturgie
Solidarité / Proximité
Communication
Culture
Albums photos
Agenda du mois
 
 
Rechercher
Agenda
Le mois dernier Octobre 2017 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 39 1
week 40 2 3 4 5 6 7 8
week 41 9 10 11 12 13 14 15
week 42 16 17 18 19 20 21 22
week 43 23 24 25 26 27 28 29
week 44 30 31
Qui est en ligne?
Nous avons 42 invités en ligne
espace réservé



Le temps de la trêve estivale tire à sa fin… et maintenant, nous reprenons l’ordinaire de la vie…

Dans quelques jours, les enfants et les jeunes vont rejoindre l’école, les parents vont retrouver la vie professionnelle, les plus anciens leurs activités... Mais, pour un certain nombre, cette reprise va aussi rythmer avec difficulté : recherche d’un travail, angoisse devant la maladie, solitude quand les enfants sont repartis au loin…

C’est cela l’ordinaire de la rentrée.

Mais, pensons-nous à notre rentrée « chrétienne » ? Va-t-elle être frénétique ou va-t-elle être paisible ?

C’est le Pape François dans son discours aux évêques du Brésil qui nous propose une manière d’être dans un « éloge à la lenteur » comme l’écrit le journaliste Jean-Marie Guesnois.

« La recherche de ce qui est toujours plus rapide attire l’homme d’aujourd’hui… Et pourtant on perçoit un besoin désespéré de calme, je veux dire de lenteur. L’Église sait-elle encore être lente : dans le temps pour écouter ; dans la patience pour recoudre et recomposer » ?

Voilà bien un programme que nous pourrions nous appliquer les uns et les autres, non seulement parce que nous sommes l’Église mais parce que nous sommes appelés « à vivre en humanité avec ceux qui nous côtoient ».

Pour y arriver, n’ayons pas peur de reprendre à notre compte cette autre expression du Pape François « la créativité de l’amour » et la laisser s’éclore en plénitude dans le quotidien de nos situations. C’est peut-être ainsi que pourront prendre plus encore sens ces mots de « fraternité » et de « solidarité » que nous avons développés tout au long de la démarche « Diaconia ».

Alors, soutenus par l’Amour, mettant en œuvre la vertu de la patiente lenteur, nous pourrons faire de notre rentrée… un beau re-commencement !

Gérard JUBERT, diacre